Au Grand Air Tome 1 de Afro

Lors de la saison d’anime de l’hiver 2017, est apparue une oeuvre que je n’attendais absolument pas et dont je n’imaginais pas forcément grand-chose. En effet, je me demandais ce que pouvait bien contenir un anime où de jeunes lycéennes partaient faire du camping. Eh bien une chose est certaine, j’étais médisant ! Médisant parce que l’anime, grâce à son OST très calme, ses décors magnifiques et son groupe d’amies fort sympathiques, avait su me transporter sur un petit nuage.
Alors, lorsque j’ai su que l’oeuvre d’origine allait arriver en France, j’étais plus qu’impatient et je me demandais si j’allais pouvoir retourner sur mon petit nuage. Debout les campeurs et haut-les-coeurs, on va parler du Tome 1 de Au Grand Air, aujourd’hui !

Synopsis

Quoi de mieux que de camper en bord de lac face au mont Fuji, un bol de nouilles instantanées à la main ? Découvrez le monde du camping en compagnie de Rin, l’amatrice des sorties en solitaire, Nadeshiko, la novice pleine d’enthousiasme, et ses deux amies du club de camping, Chiaki et Aoi.
Un manga très relax qui vous fera l’effet d’un grand bol d’air frais !

Avis

Au Grand Air est typiquement le genre d’oeuvre dont il ne faut pas vraiment attendre un scénario complexe avec de nombreux retournements de situations. Ce n’est pas non plus le genre d’oeuvre poussant à la réflexion. Au Grand Air, n’est rien de tout cela. L’oeuvre d’Afro est une invitation à la détente, à l’apaisement, mais aussi une invitation au voyage. Au cours de votre lecture, vous aurez la possibilité d’observer deux facettes de cette même pièce qu’est le camping. D’un côté vous découvrirez, les bienfaits du camping en solo, avec Rin, une lycéenne campeuse expérimentée, à la recherche d’un coin de solitude pour se détendre en admirant les plus beaux paysages qu’offre sa région. Et de l’autre vous pourrez admirer les péripéties entre amies du club de camping, composé de Chiaki, Aoi et Nadeshiko. Cela vous donnera l’occasion de découvrir le côté amusant que peut avoir le camping. Le but ici n’est pas de simplement dire : “Le camping c’est bien, faites-en !“ Non c’est bien plus que cela.

Au fur et à mesure des chapitres, les pages seront accompagnées à plusieurs reprises d’explications utiles pour qui souhaite suivre les pas de nos campeuses : Quels sont les différents types de tentes, comment faire un feu rapidement, comment se réchauffer efficacement… Le tout expliqué de manière simple, schématique (grâce aux cases des différentes planches), mais surtout de manière amusante, par l’intermédiaire de petits gags, souvent à l’insu des protagonistes, surtout de Nadeshiko d’ailleurs... Mais c’est normal, en tant novice, il faut bien que le métier rentre. En tout cas, moi ça m’a fait rire et rire ça fait du bien ! Et puis croyez-moi, le tome regorge d’autres petits gags, parfois sans rapport avec le fait de camper. Si vous aimez ce qui est rigolo et instructif, je pense que vous allez aimer Au Grand Air. Mais, s’il y a bien une chose dont il faut absolument profiter lors de votre lecture du tome, c’est bien du dessin de l’auteur.

Il faut savoir qu’Au Grand Air d’un sous genre de Slice Of Life que l’on appelle Iyashikei. Iyashikei signifiant “Soigner” en Japonais, ce sous-genre désigne les oeuvres possédant la particularité d’apaiser celui qui en profite. Parmi les titres sortis en France, on peut citer Amanchu ou encore Flying Witch. Mais revenons à nos campeuses.
Au Grand Air mérite amplement d’appartenir au genre iyashikei, et ce, je pense grâce au travail remarquable d’Afro. En fait, lorsque l’on lit le petit mot au début du tome, ainsi que la postface, l’auteur dit explicitement qu’il aime le camping et les paysages qu’il a pu observer. En ce qui me concerne, j’ai adoré admirer les paysages qu’il a pu dessiner. Je vais essayer de ne pas abuser des superlatifs, mais, le travail d’Afro est tout simplement magnifique. Que ce soit son travail sur les paysages qu’il met parfaitement bien valeur, mais aussi sur le découpage des cases et la mise en scène, certaines pages sont vraiment époustouflantes. (Et il n’y a qu’à voir la couverture). Je regrette vraiment ne pas pouvoir vous proposer des illustrations afin de préciser mes propos. Mais quelque part, cela préservera la surprise.

Quel bonheur, avec ce tome 1, de pouvoir retrouver Rin et le club du camping. Le petit nuage que j’avais quitté, est revenu. Il est revenu et m’a emmené vers un nouveau voyage, légèrement différent, mais tout aussi beau, voire même plus. Quel plaisir de se faire “Soigner” ainsi. Je vous recommande ce traitement à base de douceur, de rigolade et de magnifiques paysages. J’ai vraiment hâte de lire la suite et pourquoi pas, le lire en face d’un joli lac au calme.

Disponible aux éditions Nobi Nobi


Commentaires

Laisser un commentaire :