Edens Zero Chapitre 1 de Hiro MASHIMA

J’imagine que quand on vous dit Hiro MASHIMA, vous pensez immédiatement à Rave ou à Fairy Tail qui vient tout juste de se terminer en France. Pour ma part, j’ai connu MASHIMA grâce à son histoire de Guilde Magique. Si j’avais rapidement apprécié l’histoire, je dois avouer que j’ai lâché l’affaire après 25 tomes, par manque d’argent, de temps, mais aussi par manque d’envie de reprendre, tant les échos que l’on me donnait étaient de moins en moins bons. Malgré ça, j’aime beaucoup son travail en terme de graphisme et j’apprécie toujours de voir ses dessins sur Twitter. Ensuite, sont apparues les premières images des personnages de son nouveau manga Edens Zero, qui ressemblent assez fortement à d’autres de ses personnages et à partir de là, sont arrivés les premiers commentaires du style “LOL, il fait aucun effort !” Mais maintenant que le premier chapitre est disponible, on va pouvoir se faire un apriori un peu plus concret ! Et juste avant de terminer cette introduction aussi longue que Fairy Tail, je tenais juste à préciser que je ne donnerai pas forcément mon avis chaque semaine, pour le moment avec ce premier chapitre, c’est un peu histoire de marquer le coup. Si je vois des choses intéressantes dans le prochain chapitre, j’en parlerai peut-être, mais une chose est sûre, je donnerai mon avis sur le premier tome. Sur ce, cette “introduction” de 16 LIGNES (?!) est terminée ! Commençons.

Synopsis

Rebecca et Happy, son chat bleu, débarquent sur l’île de Granbell réputée pour son gigantesque parc d’attractions. Le personnel de Granbell, composé exclusivement de robots, leur réserve un accueil triomphal  : en effet, ils sont les premiers visiteurs du parc depuis plus de cent ans  ! Mais alors qu’ils pensaient être les seuls humains sur place, ils rencontrent un jeune garçon, Shiki. Ce dernier qui vit sur l’île depuis des années et rêve d’aller découvrir d’autres pays, est responsable de la maintenance des robots qu’il considère comme ses amis. Cependant, depuis l’arrivée de Rebecca, les robots montrent un inquiétant changement d’attitude…

Avis

A la lecture des premières pages, j’ai tout de suite était frappé par la beauté du paysage de nuit dessiné par MASHIMA. Une introduction sensée, qui prendra toute sa signification au fur et à mesure du chapitre. Une fois cette introduction passée, nous faisons la connaissance de Rebecca et Happy son camarade chat bleu (Où ai-je donc bien pu voir cela ?). Rebecca, possède la particularité d’être… vidéaste sur Internet. Oui, vous avez bien lu, on nous la présente comme possédant la chaîne de vidéo “aoneko”, ça peut paraître anecdotique, mais je trouve ça marrant et dans l’ère du temps (et puis, on se doute bien qu’elle est plus que cela…). Grâce à sa volonté de faire une nouvelle vidéo, nous découvrons un vieux parc d’attractions peuplé de vieux robots et de Shiki leur mécanicien. Je dois bien avouer que j’ai trouvé cet univers sympathique, quittant la magie pour quelque chose de plus mécanique… C’était sans compter sur la fin du chapitre qui promet beaucoup d’autres choses que je ne dévoilerai pas ici. Je me demande toutefois,  comment tout cela va être géré… Ce n’était que le premier chapitre, mais pour le moment, ça me plait.

En terme de graphisme, je n’ai pas grand-chose à dire, c’est ce que propose MASHIMA habituellement et ça me plaît. J’ai particulièrement aimé son travail sur le mechadesign (La case avec le roi sur le trône m’a bluffé !). Par contre, il ne peut pas s’empêcher de faire du “fan-service” (alors que bon la série commence à peine). Pour l’instant c’est très léger, mais c’est tout de même notable.
En ce qui concerne l’aspect copier-coller des personnages, eh bien pour le moment, on l’oublie tant les personnages de Edens Zero semblent différents de ceux de Fairy Tail, espérons que plus tard, ce soit toujours le cas.

Avec ce premier chapitre, Edens Zero semble plutôt bien commencer en nous proposant des idées intéressantes. Ce n’est qu’un premier chapitre, alors il faudra voir sur le long terme, mais pour le moment, ça me plaît. Graphiquement, c’est très joli et j’ai bien vite oublié les médisances que j’ai pu asséner avant la publication. Comme quoi, cela ne sert à rien de rager.

Disponible aux éditions Pika


Commentaires

De Minokoto Le 30/06/2018

Super critique ! Je suis D'accord avec toi et tu n'es pas à la seule à avoir vu les mauvaises critiques sur le manga alors qu'ils ne l'ont pas lu xD

Laisser un commentaire :