bannière du site

Edens Zero Chapitre 2 de Hiro MASHIMA

Bonjour à tous ! Aujourd’hui nous voilà repartis dans l’espace en compagnie de Shiki, Rebecca et Happy pour vous parler du deuxième chapitre de Edens Zero. Vous êtes prêts ? Alors, c’est parti !

Synopsis

Shiki, Rebecca et Happy se rendent sur Blue Garden, une planète très prisée par les aventuriers de toutes les galaxies. Mais à peine arrivés, Happy est capturé par une bande de brigands bien décidés à empocher un beau pactole en revendant le petit Exceed…

Avis

Dans le chapitre précédent, nous décrouvriions notre trio principal, Rebecca, Happy et Shiki tout en nous concentrant sur le passé et les motivations de ce dernier. C’était alors l’occasion pour nous de connaître un nouveau monde plein de promesse puisque basé sur une épopée spatiale.
Ce deuxième chapitre nous emmène donc sur la planète Blue Garden, pour enregistrer Shiki en tant qu’aventurier. (Encore le principe d’aventurier déjà lu X fois…). Malheureusement tout ne se passe pas comme prévu et il faut sauver Happy. Au cours de ce sauvetage, le scénario en profitera pour nous donner plus d’informations sur la relation entre le chat bleu et Aoneko. Bien qu’elle soit très classique sans pour autant être clichée, cette relation nous permet de comprendre d’une part quel le Happy que nous voyons n’est pas celui de Fairy Tail, mais un autre chat avec son propre passé. D’autre part, cette mésaventure nous apprend aussi que Rebecca ne sera pas juste une simple demoiselle en détresse, mais qu’elle sait se défendre. (Enfin logiquement. J’espère qu’elle ne sera pas reléguée à ce rôle ultérieurement). L’autre point remarquable c’est l’utilisation de l’Ether qui semble bel et bien l’énergie magique de l’oeuvre, j’espère que l’on en apprendra plus sur son sujet, car cela me semble trop beau pour être quelque chose de simple.

Venons-en au points négatifs, parce que oui, il y en a. Le premier concerne Shiki, qui, même si l’on sait qu’il possède un pouvoir, semble devenir le personnage comique de service un peu bête qui veut devenir amis avec tout le monde. Un véritable cliché de shonen. L’autre point négatif concerne la toute dernière page du chapitre. Dans mon article sur le chapitre précédent, j’indiquais que je ne trouvais pas grave que certains personnages ressemblent à d’autres. Mais là, c’est un petit peu gros. Concrètement, on nous présente Erza en corsaire de l’espace avec juste une lettre qui change et une tenue ressemblant à celle de Harlock (Albator). Je trouve que c’est un peu du foutage de gueule.

De bonnes idées pour ce chapitre 2 qui exploite la relation entre Happy et Rebecca. En espérant en savoir plus sur l’objectif de l’histoire s’il y en a un et sur L’éther. On verra bien ce que donne la suite.

Disponible aux éditions Pika



Commentaires

Laisser un commentaire :