bannière du site

Strange Dragon Tome 1 de Keiko ISHIHARA

Aujourd’hui, j’ai envie de vous emmener dans un monde mystique, un monde où les dragons existent, sont venus nous rendre visite, mais sont repartis ensuite. Un monde où une princesse va tout faire pour le bien de son peuple. C’est dans ce monde que dépeint Strange Dragon que je veux vous emmener.

Exceptionnellement, le synopsis n’est pas présent pour vous éviter de vous faire spoiler.

Avis

Avec Strange Dragon, Keiko ISHIHARA nous transporte dans un monde fantasy inspiré par la Chine médiévale. Nous y faisons la rencontre de la princesse Hibana, une jeune fille passionnée par les dragons qui désire en rencontrer un pour récupérer le trône. Puisque l’on aborde l’histoire, autant parler du sujet qui fâche : L’histoire de ce qu’il se passe dans le tome est beaucoup trop prévisible et on voit arriver à des kilomètres ce qu’il va se passer. Malgré ça, les éléments même si parfois trop évidents, sont bien amenés, ce qui fait qu’en lisant le tome, je n’ai pas vraiment ressenti de lassitude, ni de réflexion quant à un scénario déjà vu. De plus, Keiko ISHIHARA, n’hésite pas à aborder à sa manière des sujets importants comme le racisme, l’isolement qui en découle ou encore le fardeau lié à des actes passés. En ce qui concerne les personnages, ceux-ci ne sont pas réellement développés, mais en même temps, c’est assez normal puisque ce n’est que le premier tome. Ici, l’accent est mis sur la romance plus que sur les personnages. Toutefois, ce n’est pas pour autant que nos protagonistes sont dénués de profondeur, puisque ce sont eux qui alimentent les sujets abordés.

En fait, le seul véritable problème de ce premier tome, c’est que l’on sent bien qu’à la base, cette histoire ne devait être qu’un One-shot, qui a finalement a été rallongé grâce à sa popularité. Cela n’enlève en rien à la qualité de l’histoire, si ce n’est que l’histoire de Strange Dragon contenue dans ce premier tome est très courte, juste trois chapitres, le tome étant complété par deux nouvelles de l’auteure (J’y reviendrai plus tard). Mais entendons nous bien : s’il on prend le scénario de ce Tome 1 de Strange Dragon uniquement, je trouve que ce scénario est plutôt bon. Mais du coup, je me demande ce que vont bien pouvoir raconter les deux autres tomes, peut-être la recherche des autres dragons, je ne sais pas.

Finalement, le sentiment de “trop court” est quelque peu effacé grâce au dessin de Keiko ISHIHARA, parce que pour ma part, j’ai trouvé son travail, vraiment très joli, j’avais l’impression qu’à chaque page se dégageait une sensation de douceur. On sent que ce fut un réel plaisir pour elle de dessiner cette histoire de fantasy inspiré de la Chine. Cela se ressent dans les magnifiques décors, dans l’allure des personnages, leurs vêtements, mais aussi dans la façon de mettre en scène le dragon, ce qui donne lieu à des magnifiques scènes. Et même lorsque le contexte n’est pas celui de la Chine antique, le dessin reste très joli, ce qui rend les deux nouvelles très appréciables. Keiko ISHIHARA nous propose de très jolis dessins, que ce soit dans un contexte médiéval, contemporain ou marin !  Et puisqu’on parle de ça. Autant aborder les deux nouvelles qui complètent le tome.

Dans ces deux nouvelles bonus, Keiko ISHIHARA nous propose à nouveau des histoires fantastiques, chacune différentes, mais toutes deux ancrées dans notre monde. La première est une histoire de rencontre entre une jeune fille et le fils du Roi des mers. Une très jolie histoire sur le fait de ne pas vouloir enchaîner quelqu’un qui nous est cher, tout en ayant envie de le garder pour soi. Une histoire très courte, là encore prévisible, mais qui nous offre de beaux décors en bord de mer. Personnellement, j’aurais bien aimé en savoir plus car la fin est un peu frustrante, mais j’imagine que c’est voulu.
La deuxième histoire met en scène un jeune homme, fils d’une femme des neiges, alors qu’il mène une vie normale, une jeune femme des neiges est chargée de le ramener dans leurs pays. Outre l’originalité de se servir du mythe de la femme de neiges, cette deuxième nouvelle ne nous raconte pas l’histoire d’un coup de foudre, mais l’histoire d’un amour naissant, que ce soit du côté du garçon ou de la fille. Encore une fois une histoire très courte, mais sympathique à lire.

Bien qu’assez court, j’ai passé un très bon moment en lisant ce premier tome de Strange Dragon. Même si l’histoire est prévisible, il n’empêche qu’elle reste très plaisante à lire, notamment grâce à un magnifique travail graphique qui nous plonge directement dans l’univers. Les deux nouvelles présentes en bonus sont très appréciables elles aussi. Concernant Strange Dragon, il me tarde savoir ce que me conteront les deux prochains tomes, j’espère qu’ils seront tout aussi doux et plaisant.

Disponible aux éditions Doki-Doki



Commentaires

Laisser un commentaire :