Aromantic (love) story Tome 2 de Haruka ONO

Trois mois après notre rencontre Futaba Kiryuu, la mangaka qui ne comprend pas le sentiment amoureux, nous repartons à sa rencontre pour observer le bazar dans lequel elle se trouve. Que vaut ce deuxième tome, c’est ce que nous allons voir.

Synopsis

Futaba est dos au mur !! Alors qu'elle pensait qu'elle serait en sécurité dans son restaurant préféré, elle réalise avec horreur qu'elle ne peut compter sur personne pour lui venir en aide : la voyant accompagnée d'un bel homme, tout le monde se fait déjà des idées. Kitamura en profite, et se montre alors particulièrement insistant : il exige la réponse à sa question ! Comment répondra Futaba ? 

Avis

Si le premier tome nous présentait essentiellement Futaba-sensei, sa situation et ses problèmes, le deuxième tome se concentre principalement sur les deux prétendants, Killer et Stratège. Pour faire simple une partie du manga est consacrée au “Killer” et une autre partie consacré au Stratège. Ce qui est intéressant, c’est qu’à travers ces deux personnages, Haruka ONO nous offre deux visions pratiquement opposés de l’amour : D’un côté, nous avons un amour presque juvénile, né d’une admiration, un amour incontestablement pur, un amour où le malade ne précipite pas les choses. De l’autre côté… En fait, moi-même, je ne sais pas si je peux réellement appeler cela de l’amour, ici c’est plus la séduction qui entre en jeu. Mais cette situation est mise en place par un homme mature, sûre de lui, dont on ne connaît pas forcément le véritable comportement. C’est en cela que nos deux prétendants peuvent être mis dans une situation de dualité, une situation qui rend le tome très intéressant.
Et entre deux nous avons Futaba, notre pauvre manga devant gérer ces situations : D’un côté, ne pas embarrasser et donner de fausses idées à son assistant et de l’autre esquiver et riposter aux estocades séductives du fameux Stratège, de quoi se poser d’autres question sur l’amour, mais aussi de quoi détendre l’atmosphère, car croyez-moi, ce tome en avait parfois besoin.

Parce qu’au-delà de nous proposer deux facettes de l’amour, Haruka ONO va en profiter pour ajouter de la profondeur à nos deux protagonistes masculins, quitte à aborder des sujets plus ou moins tristes tels que la relation père-fils. De cette manière, nous en apprenons un peu plus sur ces personnages, mais cela pourrait aussi vous permettre de changer le regard que vous avez sur eux. Un peu comme le ferait Futaba en fait. Sans pour autant prendre un tournant dans sa manière de narrer, ce deuxième tome apporte cette petite touche de tristesse, pouvant rapidement décontenancer. C’est d’ailleurs assez drôle, puisqu’en y repensant, même cette touche de tristesse arrive en opposition avec les événements antérieurs. En réalité, ce tome est bel et bien centré sur les deux hommes, en les opposant continuellement.

Pour finir, le dessin est toujours aussi agréable tout comme l’est la lecture, Haruka Ono nous propose quelque chose de simple, mais de très propre, qui ne rend pas la lecture confuse. Ce qui fait que l’on peut profiter facilement du tome.

Avec ce deuxième tome, Haruka ONO continue sur sa lancée en nous proposant un tome intéressant qui affirme la dualité des deux prétendants, tout en nous offrant deux visions du sentiment amoureux. Malgré l’apparition de thèmes beaucoup plus sombres, cette lecture ne manque pas d’humour, et nous gratifie d’un graphisme très soigné. Je me demande ce que me réservera le prochain tome.

Disponible aux éditions Akata



Commentaires

Laisser un commentaire :