Magical Girl Holy Shit Tome 2 de SOURYU

Après une introduction percutante, notre Yankee de Magical Girl, Kayo, revient dans le deuxième tome de Magical Girl Holy Shit ! Que va donc nous proposer SOURYU, cette fois ? C’est ce que nous allons voir !
Comme d’habitude, si vous n’avez pas lu le tome 1, je vous conseille de passer votre chemin et pourquoi pas lire mon avis le premier tome en cliquant sur le lien en bas de l’article.

Synopsis (Tome 1)

Quand l'Humanité est en danger, elles sont le dernier rempart pour nous sauver... Les adorables et pures Magical Girls, de tout temps, ont veillé avec foi et amour sur leur pairs. Cette fois encore, tandis que se lèvent les terribles stremon, une belle et valeureuse justicière au coeur sincère va se lever... Ou pas !!! Parce que Kayo, elle n'en a pas grand chose à foutre, du sort de l'Humanité. Tout ce qu'elle souhaite, c'est qu'on la laisse tranquille. Mais une chose est sûre : ne venez pas lui chercher des noises quand elle est en manque de nicotine, au risque de vous prendre une belle rouste !

Avis

Ce deuxième tome commence là où le premier nous avait laissés, c’est-à-dire en plein milieu d’une bataille épique entre nos deux magical girls. Mais alors que cette bataille se termine d’une façon à la fois drôle et classe (oui, oui !), cela va permettre au second tome se dévoiler pleinement. Pour ça, SOURYU décide une fois encore d’utiliser le registre de la parodie en utilisant le genre du manga culinaire, ce qui va lui permettre une nouvelle fois de nous montrer tout son talent, mais cette fois-ci avec de la bouffe, vous allez avoir la dalle !
Chose appréciable, SOURYU prend le risque de mettre Kayo moins en avant que dans le tome précédent, pour mettre en lumière sa némésis du côté sombre, la magical girl Maléfique. Ce qui est drôle ici, c’est que l’antagonisme ne fonctionne pas grâce à l’affrontement bien/mal, ici, il fonctionne avec un quiproquo un peu longuet : Kayo et Nako ne sont pas méchantes, finalement, elles veulent régler leur problème et il s’avère que l’une et le problème de l’autre et vice-versa. Ce qui est intéressant, c’est que Nako est le parfait cliché de l’héroïne de Magical Girl et qu’on ne peut que s’attacher à elle, mais d’une autre manière que Kayo.

Mais justement, parlons-en de Kayo, bien qu’elle soit en retrait, chaque fois qu’elle apparaît, ponctuellement, c’est pour quelque chose d’important. Notamment au niveau de la mise en scène qui possède souvent un effet waouh grâce au style graphique de Souryu. Mais bien plus que la mise en scène, on sent une volonté de faire évoluer la relation entre notre duo magique, mais surtout ! Une volonté de mettre en place un scénario ! Je me m’attends pas à quelque chose de profond, mais j’apprécie la volonté qu’à l’auteur de faire en sorte que son oeuvre ne soit pas seulement une succession de gags. Je vous rassure, même si l’effet de surprise a disparu avec ce premier tome, l’humour fait tout autant mouche, et ça c’est bon signe ! Pour moi, tous les voyants sont au vert pour ne pas que je sois laissé. Et ce n’est pas le graphisme qui me fera dire le contraire.

En effet, avec ce deuxième tome SOURYU nous propose encore une fois des planches extraordinaire, et pas uniquement pour décrire la violence. Comme je le disais plus haut, SOURYU, nous offre une petite parodie de manga culinaire alléchante, une possession de personne effrayante, mais aussi des costumes très jolis. Alors, je sais que ça fait un peu court, mais je ne vois pas quoi dire de plus sans en faire trop. Toujours est-il que c’est encore une fois du très bon !

Bien qu’un peu plus calme, ce deuxième tome de Magical Girl Holy Shit n’a pas à jalouser le premier grâce à sa volonté d’étoffer son univers et au détournement des codes d’autres genres, toujours au service de l’humour. Avec ce tome, les bases sont posées pour nous proposer quelque chose de fou ! Kayo m’a encore mis K.O ! 

Disponible aux éditions Akata



Commentaires

Laisser un commentaire :