Bannière du site, cliquez ou appuyez pour revenir à l'accueil

We Never Learn tome 2 de Taishi TSUTSUI

Illustration pour l'article : We Never Learn tome 2

Après un premier tome prometteur, il est temps de repartir en tutorat et de retrouver nos trois génies. Nous allons parler de We Never Learn tome 2.
Comme d'habitude, si vous n'avez pas lu le premier tome, je vous encourage à passer votre chemin ou pourquoi pas de lire mon article sur le premier tome ici, ou tout en bas de l'article. Pour les autres, nous pouvons commencer !

Synopsis

Le tutorat de Nariyuki auprès de ses trois élèves se passe bien et Uruka a même réussi son dernier test d’anglais ! Cependant, le proviseur et Mlle Kirisu, la CPE du lycée, doutent que le jeune homme parvienne à aider Rizu et Fumino à progresser. Ils lui lancent alors un ultimatum : si elles n’obtiennent pas la moyenne aux prochains examens… il devra renoncer à sa mission auprès d’elles !

Avis

Alors que le premier tome proposait une très bonne introduction, en posant de très bonnes bases présentant la situation et les objectifs de chaque personnages dès le départ. Le deuxième tome quant à lui va développer, à la fois, l'histoire, mais aussi le côté romcom. Pour le premier point, Taishi TSUTSUI choisit d'introduire deux nouveaux personnages, une camarade scientifique de Fumino et la CPE du lycée. Concernant cette dernière, je l'ai trouvée très intéressante, principalement parce qu'elle à l'audace de se positionner en "antagoniste" en remettant en question, les objectifs des lycéennes et les méthodes employées par Nariyuki. Quelque part, elle veut que tout se passe bien pour ses élèves. 
Pour le cas de la camarade de Sciences, elle aussi est intéressante, puisqu'elle aussi veut le bien de son amie tout en s'inquiétant pour elle. Néanmoins, la nouvelle demoiselle, bien que faisant évoluer le point que nous allons aborder juste après, va surtout être un personnage comique, contribuant à l'atmosphère feel-good du titre. J'espère juste qu'on la verra davantage à l'avenir.
Ajoutant de nouveaux personnages, Taishi TSUTSUI aborde des points intéressants concernant les motivations de nos personnages principaux. Ces nouveaux personnages sont donc loin d'être inutiles et j'espère que nous les verrons plus souvent. Et si l'histoire avance la comédie romantique aussi.

Pour cela, Taishi TSUTSUI va développer ses personnages ainsi que les différentes relations. L'auteur va d'abord faire évoluer notre tuteur en lui faisant se poser quelques questions, cependant il faut bien avouer que c'était assez prévisible, puisque nécessaire à la comédie romantique. D'un autre côté; l'auteur choisit aussi de faire évoluer la relation Nariyuki-Rizu. Là encore, c'était assez prévisible et cliché, mais c'est plutôt bien amené en réalité. Pour ce cas-ci, les graines ont été semées et il va falloir voir comment tout cela pousse, sachant qu'il faut aussi semer les graines de Fumino. Néanmoins, si tout cela est tout à fait correct, ce n'est pas le développement que j'ai préféré.
En effet, lors d'un chapitre qui lui est entièrement dédié, nous allons voir le personnage d'Urata, la sirène d'argent et d'ébène se développer. C'est vraiment un chapitre qui m'a beaucoup plu parce que bien qu'ayant comme déclencheur l'amour pour le héros, la féminité de la nageuse va mettre mis en avant de la plus jolie façon qui soit, lui permettant ainsi de s'épanouir pleinement, et de s'assumer tel qu'elle est. Sur le papier, ce n'est pas vraiment transcendant, mais j'ai trouvé que c'était joliment raconté car assez réaliste en fait. Une jolie histoire qui réchauffe le coeur.
Ce deuxième tome prend donc le temps de développer les relations entre les personnages pour notre plus grand plaisir, même si nous allons le voir, l'auteur tombe dans certains pièges.

Le dessin de Taishi TSUTSUI est encore une fois très jolie et contribue fortement à l'ambiance feel-good de la série tout autant que l'humour. Et justement, l'humour toujours aussi présent que dans le tome précédent semble tout de même parfois lorgner vers un côté ecchi. Certes, ce côté est encore assez soft comparé à Yûna de la pension Yuragi, par exemple (un autre titre du jump). Peut-être était-il nécessaire pour éveiller le protagoniste au désir ? Je ne sais pas. Tout ce que j'espère c'est que la série ne tombe pas volontairement dans de telles facilités. La série ne le mérite pas.

Après de bonnes bases très bien posées, ce deuxième tome de We Never Learn prend le temps de développer les différents personnages ainsi que les différentes relations. Même si tout cela est un peu prévisible, cela n'en reste pas moins drôle et adorable à la fois. J'apprécie énormément We Never Learn surtout pour son feel-good. J'espère simplement que le côté ecchi ne prédominera et ne se répétera pas, ce serait dommage. Il faudra voir ce que la suite nous réserve !

Disponible aux éditions Kazé



Commentaires

De -Afrüxi-#8287 Le 11/12/2018

Je ne connaissais pas mais tu m'a donné envie de lire cette oeuvre alors je vais m'y mettre ^^ Sinon super avis comme toujours, continue ainsi :D

Laisser un commentaire :