bannière

Batman and the Justice League Tome 1 de Shiori Teshigori

Le 14/11/17 à 21:34:03 par Shinobivdk
image d'article

Comme vous le savez peut-être, j’aime beaucoup Batman. Et en ce moment, c’est un peu la fête pour moi qui vient de commencer à réellement m’y mettre au niveau de la lecture, on a Batman Rebirth et le film Justice League qui sort bientôt au cinéma. Profitant de l’occasion, les éditions Kana nous propose le manga Batman and the Justice League. En ce qui me concerne, un manga basé sur un univers comics ultra connu, ça m’intrigue beaucoup et donc j’ai décidé de vous en parler.

Synopsis

Gotham City est la ville avec le plus haut taux de criminalité du pays. Cela n’empêche pas Rui, un jeune japonais, de s’y rendre dans l’espoir de retrouver ses parents disparus. Mais à peine arrivé, il est attaqué par un policier devenu complètement fou. Malgré son talent pour le combat, Rui ne s’en serait pas sorti sans l’intervention de Batman.
Le Chevalier Noir le met en garde… La ville est trop dangereuse pour lui… Sans compter que celui qui tire les ficelles n’est autre que le Joker ! Batman devra se faire aider pour faire revenir la paix sur Gotham City…

Avis

Nous suivons donc Rui, un Japonais qui cherche à s’aventurer à Gotham City pour rechercher ses parents. Le fait que Rui soit Japonais permet alors plusieurs choses : Tout d’abord, permettre au lectorat Japonais de s’identifier, parce qu’encore une fois c’est un manga qui est principalement destiné au Japonais. Deuxièmement, cela donne à l’auteur, un prétexte pour décrire la sombre ville de Gotham City. Entendons-nous bien, il est nécessaire de présenter Gotham. De cette manière, on permet au lecteur novice de connaître tout ce qu’il faut pour rentrer pleinement dans l’histoire. De plus l’histoire fait un bon compromis entre débutant et fan. Lorsque le tome va aborder un élément important de l’histoire de Batman, il ne va pas oublier de l’expliquer en quelques cases, pour ne pas oublier les nouveaux lecteurs, mais je concède que cela puisse énerver le lecteur aguerri.

Mais revenons à l’histoire en elle-même. Pour ce premier tome, nous découvrons Rui parti à la recherche de ses parents supposés morts dans une explosion. L’occasion pour lui de découvrir bien malgré lui, le fameux chevalier noir, venu le secourir. On comprend alors assez rapidement que les parents de Rui auront un rôle clé tout au long de l’oeuvre. Et c’est surtout le meilleur moyen de pouvoir placer des éléments du folklore Japonais, comme des ninja. J’ai trouvé le scénario de ce premier tome plutôt sympathique dans son déroulement. On y retrouve des têtes connus des amateurs de comics DC et le folklore japonais s'intègre plutôt bien. (Ce n’est pas comme s’il allaient faire de Batman, un ninja… Oh attendez) Malgré tout, même si l’histoire semble cohérente, elle n’en reste pas moins très prévisible, avec des justifications parfois un peu bancales, mais rien de bien méchant. De plus, on sent bien que ce premier tome sert d’introduction et c’est tout à fait normal. Mais, alors que l’oeuvre s’appelle BATMAN and the Justice League, ce premier tome ne nous présente que Batman et Superman. Je trouve qu’il aurait été plus judicieux de nous présenter toute la Justice League en un seul tome, pour ensuite les faire évoluer dans les tomes suivants. J’ai peur que l’introduction ne soit que trop longue… Mais je chipote peut-être ? En tout cas, l’histoire reste tout de même plaisante à suivre, et puis les psychologies respectives des personnages connus sont bien respectées. (Même si je trouve Batman, un chouilla trop bavard).

En ce qui concerne les graphismes, ceux-ci sont généralement de bonne facture. Les décors ne sont ni trop pauvres, ni trop détaillés. L’oeuvre se permet parfois quelques fulgurances comme une très jolie scène de combat en Batman et le Joker. La plupart des personnages sont assez représentatifs, notamment pour les méchants dont la bassesse est plutôt bien représentée. Le bât blesse cependant, lorsque l’on aborde les personnages principaux. S’il n’y a rien à redire concernant Batman, les charadesigns de Superman et Aquaman (présents sur la jaquette) sont quant à eux assez discutables en terme de morphologie. Dommage…

Ce premier tome de Batman and the Justice League est une assez bonne entrée en matière pour celui qui ne connaît que vaguement l’univers DC, sans pour autant oublier les fans de la première heure. Malgré quelques maladresses, le tome reste agréable à lire et réussit à intégrer comme il faut la mythologie Nipponne. A voir ce que nous réserve la suite de l’histoire.

 

Disponible aux éditions Kana


Commentaires

Commenter :