Batman Rebirth Tome 2, Mon nom est Suicide

Bonjour à tous ! Comment allez-vous ? Vous avez survécu à la première semaine de l’année ? Eh bien, prenez un peu de temps pour vous car je vais vous parler du tome 2 de Batman Rebirth. Si vous voulez connaître mon avis sur le tome 1, c’est par ici ! Vous êtes prêts ?

Synopsis

Contacté par Amanda Waller pour extraire le Psycho-Pirate de la prison de Santa Prisca, Batman doit former son propre « Escadron Suicide » composé de ses anciens ennemis, dont une très intime : Catwoman.
Mais, au-delà de la méfiance envers ses alliés de circonstance, le Chevalier Noir sait que son plus grand défi se trouve sur l'île, dirigée par le seul homme qui soit parvenu à le briser : Bane.

Avis

Dans mon avis sur le tome 1, j’expliquais que celui-ci était une bonne entrée en matière pour celui qui voulait commencer une série Batman. Eh bien, ce deuxième tome continue sur cette lancée en restant dans la continuité du tome précédent. Tout cela, en apportant des éléments nouveaux pour le lecteur, et ce, grâce à l’arrivée d’un personnage vraiment très important dans l’univers de Batman, Catwoman. Cependant même si son arrivée est la bienvenue, notre charmante cambrioleuse apporte aussi avec elle, un défaut du tome.

Comme l’indique le synopsis, Batman est chargé de composer une suicide squad pour récupérer le psycho-pirate. Pour cela, Batman va exiger l’aide de criminels qu’il a lui-même arrêté dont un certain Arnold Wesker et une certaine Sélina Kyle. Ce que je trouve dommage, c’est que même si notre ventriloque possède tout de même son petit quart d’heure de gloire, absolument tous les membres de cet escadron s’effacent au profit de la relation Batman/Catwoman. Pour les autres, on aurait pu les changer ça aurait été pareil.

Malgré tout, cette relation Bruce/Selina est extrêmement bien racontée et mise en scène de façon vraiment sympatique. Alternant entre dialogue et narration fonctionnant comme une sorte de correspondance épistolaire, cette description de leur relation nous permet de comprendre, à la fois le comportement de Catwoman, mais aussi le comportement de Batman. Tout ce qui les différencie mais aussi tout ce qui les réunit. On comprend alors tout le dilemme que constitue cette relation hors normes pour nos deux personnages. Tel un jeu du chat et de la (chauve) souris.

Tout cela encore très bien mis en valeur par le travail effectué par Janin MIKEL et Gerads MITCH qui arrivent à faire transparaître tout le dynamisme des scènes d’actions, violentes, certes, mais sans pour autant être gore. Je suis toujours autant déstabilisé par le découpage particulier des comics, mais je me soigne. Tout ça pour dire que j’apprécie de plus en plus ce genre de découpe et je trouve que cela donne une qualité supplémentaire à la mise en scène, même si j’ai parfois du mal avec le sens de lecture. Pour finir, je retiendrai la dernière partie du tome, qui synthétise parfaitement tout son propos, et l’illustre magnifiquement.

Ce tome 2 de Batman Rebirth m’a vraiment plu. je dirais même encore plus que le tome précédent. Alors que le premier expliquait le contexte de la ville de Gotham. Ce deuxième tome met en place la relation Bat/Cat et elle le fait plutôt très bien. Hâte de voir ce que me réservera le tome 3.

Disponible aux éditions Urban Comics


Commentaires

Laisser un commentaire :