Bannière du site, cliquez ou appuyez pour revenir à l'accueil

Kanon au bout du monde Tome 1 de Kyo KANESHIRO

Couverture de Kanon au bout du monde, Tome 1

Imaginez un monde où il pleut tout le temps. Non pas le Nord Pas-de-Calais ! Imaginez un monde en proie à une invasion extra-terrestre. Et maintenant, imaginez une jeune femme timide. Eh bien c’est ce dont on va parler aujourd’hui.

Synopsis

Depuis qu'une nuée d'extraterrestres s'est abattue sur le pays, une sempiternelle pluie tombe sur Tokyo. Le peuple vit désormais séparé en deux : ceux qui vivent à la surface, et des privilégiés vivant sous terre. Kanon, jeune femme qui travaille dans un petit café, fait partie de ceux de la surface. Sous ses airs fragiles, elle cache en réalité un caractère pour le moins unique : malgré la situation du monde, son unique préoccupation est Sosuke Sakai, l'homme qu'elle aime en vain depuis le lycée. Des retrouvailles inattendues lui permettront-elles d'enfin conquérir le cœur de son idole ? Rien n'est moins sûr… Car Sosuke, véritable héros national engagé dans la lutte contre l'invasion des « gelées », est de surcroît un homme marié… Kanon aura-t-elle le courage de courir après cet amour interdit ?

Avis

Dès l’annonce de la sortie du titre par Akata, j’avais été séduit par la couverture composée de lettres placées un peu partout et de sa jeune fille au centre. D’autant plus que l’univers que l’on suit est intéressant : Un monde où il pleut presque continuellement et une société scindée en deux castes, celle de la surface (les pauvres) et celle du souterrain (les riches). Cependant à la lecture du tome, ce dernier aspect était assez en retrait, juste suffisamment en lumière pour nous décrire la situation, et suffisamment dans l’ombre pour que Kanon soit sous les projecteurs.

Car ce premier tome, s’il nous présente l’univers, nous présente surtout Kanon. Kanon est une jeune fille modeste, plutôt timide et qui a parfois du mal à s’intégrer socialement. Et pour cause ! Quelqu’un a dit un jour : “Elle court, elle court, la maladie d’amour”. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que notre chère Kanon est atteinte de cette maladie, au point que cela en devient presque une obsession, voire littéralement une maladie, lorsqu’il s’agira d'adresser la parole à celui qu’elle aime.

Kanon est un personnage que j’aime beaucoup. Dans les premières fois où Kyo KANESHIRO nous la montre, ses bafouillages, c’est plutôt drôle ! Mais rapidement, on se rend compte que pour le personnage ce n’est pas drôle du tout. Pire, Kanon a conscience de son comportement et assume, quitte à se mettre des gens à dos. Mais ce qui la rend touchante, c’est que finalement, même si elle assume ce comportement, elle se dénigre continuellement, si bien que même si ce comportement est moralement discutable, on a de la peine pour elle et on a envie de la soutenir. Quelque part, on est tous un peu Kanon.

Le côté Science-Fiction est peu présent, nous avons juste les droits à quelques informations de temps en temps, mais quelque chose me dit que le tome 2 changera cela. En ce qui concerne Sosuke Sakai, eh bien… C’est un personnage intriguant. C’est assez difficile à expliquer, mais disons qu’il y a pas mal de potentiel et c’est très sympathique à voir, avec un concept que j’aime beaucoup. Mais comme dit plus haut, je suis impatient de voir ce que réserve la suite.

Parlons maintenant du dessin, et je dois avouer que j'étais un peu mitigé. En effet, d'un point de vue générale, le dessin de Kyo KANESHIRO est vraiment très joli, surtout au niveau des décors. Pour les personnages, je suis un peu moins convaincu. Assurément, l'autrice a un style remarquable, surtout au niveau des expressions du visage, celles de Kanon notamment, très appréciables. Seulement, lors de ma lecture, j'ai parfois eu l'impression de voir de mauvaises perspectives, souvent lorsque les personnages sont de profil. Cependant, malgré ce petit souci, le tome reste agréable à regarder. Cela fait probablement partie de son style. (Et puis, le ne m'y connais pas du tout en dessin)

Démarrage sympathique pour Kanon au bout du monde. On y découvre une héroïne touchante dans un contexte d’invasion alien. Avec un style qui lui est propre Kyo KANESHIRO nous propose une histoire avec du potentiel qui ne mérite qu’à se dévoiler.

Disponible aux éditions Akata


Commentaires

De Rioko Sakura Le 03/07/2019

Je suis, dans l'ensemble, assez d'accord avec toi. Par contre j'ai eu un peu de mal avec les personnages, le gars fait tellement faux on dirait presque qu'il n'est pas humain (après peut-être que... c'est le cas) et pour Kanon c'était tellement insupportable de la voir se dénigrer, mais d'un côté je la comprends et je dois dire que ça lui donne un petit je ne sais quoi qui fait qu'on peut s'attacher à elle ^^ Pour les dessins moi aussi j'étais un peu mitigée, mais finalement ça correspond plutôt bien au style de l'histoire je trouve. En tout cas, j'ai hâte de lire la suite pour en savoir un peu plus parce que cette lecture m'a vraiment troublée.

Laisser un commentaire :