Bannière du site, cliquez ou appuyez pour revenir à l'accueil

Shaman King Star Edition Tome 1 de Hiroyuki Takei

Couverture du tome 1 de la star édition de Shaman King

Aujourd’hui, on va parler d’une série qui aurait pu bercer mon enfance, d’une série qui j’en suis sûr, est culte pour beaucoup d’entre-vous. Seulement voilà, moi à cette époque, je n’avais pas la chaîne pour pouvoir regarder la chaîne qui diffusait son adaptation animée. On va parler d’un manga qui a plus de 20 ans, on va parler de Shaman King.

Synopsis

Yoh Asakura, un garçon à l’allure nonchalante est en fait un Shaman. Il est à la recherche d’un fantôme avec qui il pourrait fusionner et gagner le Shaman Fight qui lui permettra de devenir Shaman King. C’est ainsi que Yoh fait la connaissance de l’esprit Amidamaru avec lequel il va participer au mystérieux tournoi qui n’a lieu que tous les 500 ans…

Avis

Cet article, c’est un peu l’article des grandes premières. En fait, c’est la première fois que je me livre à l’exercice de la lecture commune et c’est aussi ma première vraie rencontre avec Shaman King. Comme je le disais, il y 15 ans, j’en entendais parler en bien, mais impossible pour moi de pouvoir regarder ou lire cette oeuvre. C’est donc avec un oeil où la nostalgie est complètement absente que je vais pouvoir exprimer mon avis. Enfin… Sans nostalgie, certes, mais avec beaucoup plus d’expériences qu’à l’époque.

Dans Shaman King, nous découvrons Yoh, un jeune garçon taciturne, casque audio vissé sur la tête, capable d’entrer en contact avec les esprits, se lier d’amitié avec eux, et de servir d’hôte pour lesdits esprits. Et c’est avec ce système simple et efficace que l’on va suivre ses péripéties, mais on y reviendra plus tard. La première chose qui m’a frappé, c’est le fait que le manga est assez drôle en réalité. Personnellement, je m’attendais à quelque chose de plus sérieux. Tout ça, c’est grâce à deux éléments en particulier : le premier et non des moindres, Manta.

Manta, c’est le premier personnage que l’on rencontre et c’est aussi à travers lui qu’est, en quelque sorte, narrée l’histoire. Au tout départ, je pensais qu’il allait être le personnage hyper dynamique, presque cartoonesque qu’on trouve vite énervant. Seulement après quelques chapitres, il aura son heure de gloire et c'est bon signe !

Toutefois, comme je le disais tout à l’heure, Manta n’est pas le seul élément comique du titre, pour l’autre, il s’agit tout simplement de Yoh. Si comme tout bon héros de nekketsu qui se respecte Yoh partage de bonnes valeurs, son côté flemard, rajoute un petit je-ne-sais-quoi que j’apprécie beaucoup et qui fêle les codes qui sont encore utilisés en 2020.

Maintenant que le côté drôle du titre a été abordé, on va enfin pouvoir parler du scénario en-lui même. et une chose est sûre, c’est un pur produit de son époque. Entendons-nous bien, je ne remets pas (encore) en cause le statut culte que certains lui donne, il est encore trop tôt pour que je puisse me prononcer. C’est simplement que la structure narrative est, je trouve, typique des mangas de l’époque.

C’est-à-dire qu’avant que l’on entre dans le vif du sujet, nos protagonistes vont devoir accomplir des quêtes, pour que le lecteur puisse découvrir et s’habituer aux capacités de Yoh. Mais au bout d’un moment c’est un peu long. En même temps, c’est probablement la faute du côté “double” de l’édition. En tout cas, j’ose espérer que les choses changeront à partir du prochain tome.

En ce qui concerne les dessins, je n’ai pas grand-chose à dire. Les combats sont sympathiques et c’est agréable à regarder. Mais tout de même, en une vingtaine d’années, on voit quand même que l’époque n’était pas la même. Pas d’arrondis dans le charadesign, que ce soit au niveau de la poitrine (qui donne une petit côté Tomb Rider 1), mais aussi au niveau du menton, tellement pointu qu’ils pourraient blesser des gens. Enfin, je dis ça, mais dans Yu-Gi-Oh! c’était pareil !

Mieux vaut tard que jamais comme on dit, et avec ce premier tome de cette star édition de Shaman King, l’expression se confirme. Malgré quelques longueurs le titre était sympathique et je me demande comment le reste de l’histoire se déroulera.

Voilà c'était mon avis sur ce premier tome de Shaman King ! Comme je le disais c'était une lecture commune, et je vous invite donc à lire l'avis de mes camarades :

Disponible aux éditions Kana


Commentaires

De Komorebi Le 08/02/2020

Avis très instructif qui retranscrit parfaitement les problèmes liés à la construction de récit de l'époque. Et merci pour ta participation à cette petite lecture commune 😁

Laisser un commentaire :