Bannière du site, cliquez ou appuyez pour revenir à l'accueil

The Quintessential Quintuplets Tomes 1 et 2 de Negi HARUBA ou l’intérêt de la relecture

Couverture des deux premiers tomes de The Quintessential Quintuplets

Cela fait un petit moment maintenant que j’exprime mon amour pour The Quintessential Quintuplets. Je n’avais qu’une hâte, mettre la main sur l’histoire du mariage Nakano en version Française. Mais alors que je pensais qu’il serait inutile d’en parler alors que je l’avais déjà fait. Cette relecture m’a prouvé le contraire.

Synopsis

Fûtarô, un lycéen brillant mais fauché, décroche un petit boulot de rêve : professeur particulier pour une famille fortunée. Or, le garçon déchante lorsqu’il réalise que ce n’est pas un élève qu’il va devoir gérer, mais des quintuplées aussi belles que cancres à souhait… Entre Ichika la désordonnée, Nino la protectrice, Miku la réservée, Yotsuba la joviale et Itsuki la susceptible, Fûtarô va devoir prendre son courage à deux mains pour relever le défi que représentent les soeurs Nakano !

Avis

Comme je le disais en introduction, au départ, je pensais ne pas parler de ces deux premiers tomes. Principalement parce qu’il m’aurait été difficile de donner un avis à chaud sur ces deux tomes, tout simplement parce que je les avais déjà lus, tout comme j’ai déjà lu les neuf tomes suivants. Ces deux tomes n’ont pas été une découverte pour moi, mais une redécouverte.
Dans The Quintessential Quintuplets, Negi Haruba nous propose une postulat simple “Fûtarô va se marier avec l’une des soeurs, à vous de trouver laquelle”. Personnellement, je ne connais toujours pas officiellement le fin mot de l’histoire. (Que j’attends d’ailleurs avec impatience) Cependant, l’auteur va s’amuser à dissimuler, indices, fausses pistes, mais surtout sous-intrigues afin de faire avancer la trame principale. Eh bien, relire les tomes 1 et 2 avec la conclusion des sous-intrigues en tête, ça offre une autre manière d’appréhender la série et ça montre surtout que rien n’est laissé au hasard.

Imaginez, c’est comme si vous regardiez un film policier, plein de retournements de situation : Quand on vous annonce le coupable, vous êtes surpris. Seulement dès lors que vous regardez le film à nouveau, vous vous mettez à scruter chaque petits détails. Eh bien ici, avec Gotobun no hanayome, c’est exactement pareil : Je savais ce qui allait se passer, mais une case qui paraissait au départ anodine ou confuse, prend un autre sens tout à fait limpide. Même chose pour les paroles des personnages ou leurs comportements, sans valeur au premier regard, précieux lors du deuxième. Tout cela, en plus du fait que j’ai pu à nouveau apprécier en dehors d’un écran le magnifique travail d’Haruba. (J’achète les tomes en VA au format numérique, pas de scans)

Au risque de me répéter, The Quintessential Quintuplets est plus qu’un simple manga harem, simplement parce qu’il sait où il va. Vous qui avez apprécié la lecture de ces deux premiers tomes, vous qui comptez lire la suite, je vous encourage de tout coeur à le faire, la suite n’est que meilleure. Et dans un an, un an et demi, n’hésitez pas à relire ces deux tomes que vous avez achetés, et vous comprendrez ce que j’ai essayé de décrire ici.

Avant de nous quitter, je voulais tout de même vous parler de l’édition Française en elle-même que j’ai trouvé de bonne facture. J’ai particulièrement apprécié le dos coloré du livre, mais surtout l’effort fait sur le logo du titre qui change en fonction du personnage sur la couverture. Pour la traduction, je ne saurais pas trop quoi dire, si ce n’est que des notes sont présentes pour indiquer certains termes Japonais. Mais je suis curieux de connaître l’adaptation pour les suffixes, très importants pour l’histoire. (J’avais d’abord cru à une police d’écriture différente, mais cela ne semble pas être le cas)

Sur ce, cet article est terminé. Cela ne sera probablement pas le dernier à propos de la série, mais je voulais vraiment partager ça avec vous. Si vous êtes indécis, je vous invite à lire mon article qui vous offre 5 bonnes raisons de commencer la série en cliquant sur le lien juste en-dessous !

 

Disponible aux éditions Pika



Commentaires

Laisser un commentaire :